Outils utilisés

Des scientifiques du John Innes Centre utilisent la technologie CRISPR pour l’édition de gènes de cultures

12/07/2016

Des scientifiques du John Innes Center et de The Sainsbury Laboratory, au Royaume-Uni, ont montré qu’il est possible d’utiliser la technologie d’édition des gènes CRISPR pour faire des changements ou des corrections ciblées dans deux cultures britanniques, l’orge et une brassicacée de type brocoli. Ils ont constaté que les corrections sont conservées dans les générations subséquentes. Ils ont également pu montrer qu’ils pouvaient retirer les transgènes utilisés au cours du processus d’édition afin que les générations de plantes ne se distinguent pas de par leur constitution des plantes obtenues par des méthodes conventionnelles. Selon Wendy Harwood, l’un des auteurs principaux qui est également une scientifique spécialisée en édition de gènes au John Innes Center, « Ce qui fait la beauté de la technique CRISPR c’est qu’elle peut créer de petits changements dans des gènes spécifiques ; suffisants pour faire cesser leur fonctionnement. Faire cesser le fonctionnement de gènes particuliers est un moyen de développer des cultures résistantes aux maladies, par exemple dotées de résistance au mildiou, ou de produire des cultures sans composés indésirables, y compris les toxines. II n’y a pas d’ADN additionnel introduit dans les plantes finales produites de la sorte, par conséquent ce sont essentiellement les mêmes que les plantes dont les gènes subissent des changements qui se produisent naturellement, ou les plantes qui ont été obtenues en utilisant des méthodes conventionnelles de sélection par mutation ». Les travaux de l’équipe ont été publiés dans la revue Genome Biology.

Source : Biotechnology and Biological Sciences Research Council (30 novembre 2015)

En savoir plus : http://www.bbsrc.ac.uk/news/research-technologies/2015/151130-pr-scientists-use-crispr-technology-to-edit-crop-genes/