Applications alimentaires

Contre l’anémie, du riz enrichi en fer et en zinc

14/08/2018

Des plantes de riz capables de stoker plus de fer et de zinc dans leurs grains, c’est ce qu’a accompli une équipe, dirigée par Mme Bhullar, de l’Université des sciences ETH de Zürich. Les chercheurs ont travaillé sur les mécanismes du transport cellulaire de ces micronutriments dans les plantes. En introduisant une construction génétique de trois gènes dans une variété de riz très cultivée, la partie consommée (blanche) des grains se trouve considérablement enrichie.

Dans les derniers travaux, des lignées contiennent plus de 90% de la concentration en fer recommandée par le CGIAR* dans les grains de riz, nécessaire pour couvrir 30% des besoins nutritionnels, et 170% de la concentration en zinc !

Or, le riz est l’aliment de base de la moitié de la population mondiale et malheureusement, les riz les plus cultivés ne contiennent qu’une fraction, voire manquent, des nombreux nutriments essentiels. Ainsi, la plupart des riz courants ne contiennent que 2µg/g de fer dans les grains, quand il en est recommandé 15 µg/g.

Il reste une étape importante : valider ces résultats obtenus au laboratoire. « Nous devons d’abord confirmer qu’au champ, les plantes accumulent des niveaux équivalents en fer et en zinc dans leurs grains. Ensuite, nous devrions évaluer la disponibilité de ces nutriments pour les humains. Cela peut prendre des années avant que ces variétés modifiées atteignent le consommateur » projette N. Bhullar.

*CGIAR : Consultative Group on International Agricultural Research

Source : https://www.ethz.ch/en/news-and-events/eth-news/news/2018/06/transporting-micronutrients-more-efficiently.html