Communiqués de presse

AFBV : l’amélioration des plantes, un terrain d’innovations pour transformer le modèle agricole

18/10/2017

 

Dans une lettre adressée au Premier Ministre, l’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV) exprime ses craintes que la deuxième phase des Etats Généraux de l’Alimentation ne tourne à une confrontation entre l’agriculture dite conventionnelle et l’agriculture biologique. Elle estime que tous les types d’agricultures, à condition de s’inscrire dans une démarche agro écologique, doivent pouvoir coexister.
 
Pour « produire plus et mieux avec moins » tout en assurant la pérennité des exploitations agricoles, l’AFBV considère l’amélioration des plantes comme une voie de progrès essentielle, quels que soient les modèles agricoles considérés. Pour l’AFBV, il serait irresponsable de la part des participants aux Etats Généraux :

-  de préconiser une baisse des usages des pesticides et ne pas, simultanément, soutenir activement l’amélioration des plantes pour obtenir, par exemple, des plantes génétiquement résistantes à des maladies ou à des insectes nuisibles ;

-  de prétendre promouvoir l’amélioration des plantes et, en même temps, refuser a priori l’usage de certaines biotechnologies végétales, comme les technologies d’édition de gène (Ex : CRISPR-Cas9). Ce serait comme s’interdire l‘usage des technologies du numérique dans une société de plus en plus connectée.

Pour l’AFBV, tous les types agricultures ont besoin des biotechnologies pour disposer rapidement de semences plus performantes, c’est-à-dire résistantes aux ravageurs (virus, bactéries, champignons, insectes, vers, oiseaux…) et contribuer ainsi à l’augmentation de la productivité, donc des revenus des agriculteurs.
 
C’est pourquoi l’AFBV présente, dans un rapport destiné aux participants des Etats Généraux de l’Alimentation, des solutions innovantes (1) que pourraient offrir les biotechnologies végétales pour l’amélioration des plantes. Pour l’AFBV, la transformation en profondeur du modèle agricole et agroalimentaire impose la prise en compte, sans a priori, des aspects scientifiques et technologiques.
 

Contact presse AFBV :
Gil KRESSMANN
06 83 46 55 33
gil.kressman@wanadoo.fr
 
Dossier de presse complet :