Applications santé

Étude : les bienfaits pour la santé de la pomme de terre GM prennent le dessus sur les craintes liées à la biotechnologie

25/03/2015

Etats-Unis

Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’État de l’Iowa, aux États-Unis, a constaté que les consommateurs seraient disposés à payer plus pour des pommes de terre issues des biotechnologies si, au cours de leur cuisson, elle génère moins d’acrylamide, une substance chimique dangereuse suspectée d’être cancérigène pour l’homme.

Les pommes de terre créées par l’entreprise J.R. Simplot ont été mises au point avec des caractéristiques de non-brunissement, la réduction des meurtrissures, ainsi qu’une réduction d’environ 70 % de la production d’acrylamide au cours de la friture. Le Département de l’Agriculture a approuvé les pommes de terre Innate l’année dernière et elles devraient bientôt obtenir leur autorisation de mise en marché.

Wallace Huffman, professeur d’agriculture et d’économie, a constaté que les consommateurs sont disposés à payer beaucoup moins pour les pommes de terre Innate lorsqu’on leur fournit des informations provenant des opposants à la biotechnologie. Par contre, lorsqu’ils reçoivent des informations concernant l’acrylamide et la biotechnologie du point de vue des scientifiques et de sources industrielles, les consommateurs sont disposés à payer beaucoup plus cher pour ces pommes de terre. Huffman soutient que la recherche montre que les consommateurs achèteront des aliments issus de plantes génétiquement modifiés s’ils croient qu’ils représentent un bénéfice pour leur santé. «Cette recherche valide ce que nous savons depuis un certain temps : que les consommateurs seraient ouverts à une pomme de terre qui contiendrait moins d’acrylamide après cuisson », déclare Doug Cole, porte-parole de Simplot.

 

Source : Capital Press (12 mars 2015)