Archives

7 milliards d'habitants sur la planète !

26/01/2016

En 1900 nous étions 1,65 milliard d'habitants et en 12 ans seulement la population mondiale est passée de 6 à 7 milliards d'habitants. Cette explosion démographique soulève de nombreux problèmes : besoins en énergie, menaces sur l'environnement, accès aux terres arables, etc Mais l'enjeu majeur reste celui de la sécurité alimentaire.

Il est d'ailleurs à l'ordre du jour de la réunion du G20 de novembre 2011. L'agriculture, parce qu'elle peut répondre à ce défi essentiel, devra occuper une place prépondérante pour satisfaire les besoins vitaux des populations. Mais elle ne pourra y répondre, dans le cadre d'une agriculture véritablement durable, qu'en faisant appel au progrès scientifique, à l'innovation, aux nouvelles technologies. La disponibilité en terres arables et la nécessaire préservation des zones riches en biodiversité nécessitera la mise en œuvre de pratiques agronomiques appropriées permettant de protéger et d'améliorer la fertilité des sols tout en limitant les impacts sur les écosystèmes agricoles.

Mais une agriculture innovante, plus performante, plus respectueuse de l'environnement ne pourra pas se développer sans poursuivre l'amélioration génétique des plantes dont les biotechnologies modernes ouvrent des perspectives particulièrement intéressantes dans de nombreux domaines.

L'AFBV s'efforce de sensibiliser nos décideurs sur l'importance des biotechnologies végétales et de ses applications. En s'appuyant sur des bases scientifiques validées, elle continuera son travail de vulgarisation, tout en dénonçant les fausses informations couramment véhiculées qui visent à entretenir le doute malheureusement installé parmi nos concitoyens.

Elle dénoncera aussi les décisions politiques prises sous la pression de groupes de pression ou de l'opinion publique largement formatée et qui vont à l'encontre de l'intérêt général du pays. Tel est le cas par exemple du moratoire sur le maïs Bt résistant à certains insectes, de la réglementation européenne sur les OGM foisonnante et obsolète ou des priorités de notre recherche agronomique publique.


Le Conseil d'administration de l'AFBV