Applications industrielles

Des scientifiques produisent dans des tomates des composés naturels bénéfiques d’origine végétale

12/07/2016

Des scientifiques du John Innes Center, au Royaume-Uni, ont trouvé un moyen de produire en quantités industrielles des composés naturels utiles, appelés phénylpropanoïdes, en les cultivant dans des tomates. Les chercheurs ont trouvé qu’une tomate peut produire la même quantité que celle présente dans 50 bouteilles de vin rouge de resvératrol, le composé que l’on trouve dans le vin qui prolongerait la durée de vie d’après des études menées sur des animaux.

La protéine AtMYB12, présente dans l’Arabidopsis thaliana, une plante modèle utilisée pour les recherches scientifiques, active un vaste ensemble de gènes impliqués dans les voies métaboliques qui produisent des composés naturels utiles à la plante. L’introduction de cette protéine dans un plant de tomate, ont constaté les chercheurs, a augmenté la capacité de la plante à produire des composés naturels, et influencé la quantité d’énergie et de carbone qu’elle a consacrée à leur production.

L’introduction de l’AtMYB12 et de gènes de plantes codant pour des enzymes spécifiques pour la fabrication de resvératrol dans les raisins a généré des tomates pouvant produire jusqu’à 80 milligrammes du composé par gramme de poids sec. « Les plantes médicinales de grande valeur sont parfois difficiles à cultiver et à gérer, et nécessitent des temps de culture très longs pour produire les composés recherchés. Notre recherche offre une formidable plate-forme pour produire rapidement ces précieux composés médicinaux dans des tomates. Les composés cibles pourraient être purifiés directement à partir du jus de tomate. Nous pensons que notre concept de départ pourrait également s’appliquer à d’autres composés tels que les terpénoïdes et les alcaloïdes, qui sont les principaux groupes de composés médicinaux d’origine végétale », a déclaré le Dr Yang Zhang, qui a mené la recherche.

Source : Biotechnology and Biological Sciences Research Council (26 octobre 2015)

En savoir plus : http://www.bbsrc.ac.uk/news/industrial-biotechnology/2015/151026-pr-beneficial-natural-compounds-from-plants-in-tomatoes/