Outils utilisés

L’édition de trois homéoallèles simultanément dans le blé hexaploïde confère une résistance héritable stable contre l’oïdium (rouille blanche – Blumeria graminis f. sp. trici)

12/07/2016

Une équipe Chinoise a réussi pour la première fois à réaliser de l’édition de gènes simultanément sur trois homéoallèles du génome du blé permettant d’obtenir une résistance héritable stable à l’oïdium. Il est connu que le gène mlo code pour une protéine qui réduit les défenses contre l’oïdium. Une perte de fonction de ces gènes entraine une résistance durable chez l’orge, la tomate et Arabidopsis. Les auteurs ont utilisé le système d’édition de gènes TALENs pour cibler les trois allèles mlo du blé hexaploïde. Une paire de TALENs a été produite ciblant une séquence conservée des trois allèles (TaMLO-A1, TaMLO-B1 et TaMLO-D1). Dans la descendance des plantes mutées au trois allèles ont été sélectionnées. Seules les plantes ayant les trois homéoallèles modifiés (tamlo-aabbdd) montrent une résistance à l’oïdium en comparaison au blé non modifié. Ce résultat ouvre la voie pour l’utilisation de cette technologie pour modifier, en une étape, des plantes polyploïdes.

Source : Yanpeng Wang, Xi Cheng, Qiwei Shan, Yi Zhang, Jinxing Liu, Caixia Gao & Jin-Long Qiu. Académie des Sciences Chinoise, Pékin. 2014, Nature Biotechnology