Evalutation des risques

Une étude sur deux générations montre que le riz BT n’a pas d’effet sur les rats de laboratoire

15/11/2014

Le riz transgénique Bt TT51 a été développé par l’introduction d’un gène synthétique issu de Bt (CryAb ou CryAc) dans le riz MingHui63. Er Hui Wang du Centre Chinois pour le Contrôle et la Prévention des Maladies et ses collègues ont réalisé une étude pour étudier les effets à long terme de ces plantes génétiquement modifiées (PGM) sur la santé des hommes ou des animaux. Les diètes basées sur le riz, contenant 60% de riz ordinaire, riz MingHui63 ou de riz Bt TT51 ont été consommées par deux générations de rats de laboratoire mâle et femelle. Les chercheurs ont étudié à la fois les performances des variables cliniques et des réponses histopathologiques comparées les deux groupes.

Les résultats ont montré qu’il n’y avait pas de différences significatives entre les groupes sur le poids du corps, la consommation d’aliments, les données de reproduction et le poids relatif des organes/corps. Aucune anomalie tissulaire ou cellulaire n’a été observée dans des organes importants comme le cerveau, le cœur, le foie, la rate, les reins, l’estomac, le petit intestin, le thymus, les ovaires, l’utérus, les testicules et les épididymes. En se basant sur ces faits, le riz Bt ne présente aucun danger pour les rats.

 

En savoir plus : www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691513008077.