Applications agricoles

21/03/2019

Interview François Mitjavile

François Mitjavile, viticulteur à Saint-Émilion :
« La lutte intégrée passe aussi
par la génétique de la vigne »

"L’utilisation de la génétique fait partie de la boîte à outils utilisée pour la lutte intégrée contre les bioagresseurs. Pour lutter contre le mildiou par exemple, il y a des perspectives merveilleuses avec l’édition de gènes. Celle-ci permettrait de nous passer de l’utilisation de produits chimiques, notamment du sulfate de cuivre, un produit polluant les sols qui pourrait être interdit. Mais l’édition de gènes ne risque-t-elle pas d’être assimilée à la transgénèse qui est mal perçue par la société ?​"

...

Lire la suite

21/03/2019

Cotonnier : malgré la controverse, la Sodecoton opte pour l’utilisation des OGM

La Société de développement du coton (Sodecoton) a récemment révélé qu’elle entend accélérer son processus de relance de la production de coton, après près de quatre années difficiles. Elle compte pour cela sur l’utilisation de cotonniers génétiquement modifiés. Au cours de la campagne 2017-2018, le Cameroun a enregistré une production de 254 000 tonnes de coton graine et 207 000 tonnes de coton fibre.

...

Lire la suite

06/12/2018

Le code génétique du blé tendre décrypté

Le génome de référence du blé entièrement annoté qui vient d’être publié va permettre de repousser les limites de la recherche et de la sélection du blé.

...

Lire la suite

03/01/2018

Le génome de la pomme décodé

Un consortium international mené par l’Inra a pu obtenir un génome du pommier de très haute qualité, en combinant les dernières technologies de séquençage de l’ADN à celles de la cartographie classique. Cette connaissance ouvre de nouvelles perspectives pour la création de nouvelles variétés, notamment pour réduire l’utilisation de pesticides.

...

Lire la suite

25/08/2017

La modification dans le maïs de l’expression du gène PLASTOCHRON1 (ZmPLA1) permet d’augmenter la biomasse et le rendement

Une équipe du VIB (Gand, Belgique) a produit des maïs transgéniques contenant le gène ZmPLA1 sous le contrôle du promoteur du gène de la GA2-oxydase qui s’exprime principalement lors de la transition de la division cellulaire à l’expansion de la cellule. Le gène PLA1 code pour un cytochrome P450 impliqué dans l’accumulation des auxines.

...

Lire la suite

21/08/2017

La fin de l’oïdium pour de nombreuses cultures ?

De nombreuses espèces cultivées sont victimes de maladies désignées par le terme générique « oïdium » et causées par la forme asexuée de certains champignons ascomycètes de la famille des érisiphacées. Le génie génétique peut permettre de développer des résistances à cette maladie.

...

Lire la suite

14/08/2017

Comprendre la tolérance à la sécheresse

Un groupe international de chercheurs, sous l’égide de l’Université de Wageningen (NL), vient de publier dans Nature Plants le séquençage ADN de Xerophyta viscosa. Cette espèce est surnommée la « plante de la résurrection » en raison de son incroyable capacité à survivre à une sécheresse complète.

...

Lire la suite

02/05/2017

La banane Cavendish familière en danger : la science peut-elle l’aider à survivre ?

Le fruit le plus populaire au monde, la banane, est en danger imminent. La variété Cavendish que l’on trouve dans les supermarchés du monde entier est stérile et dépend de la propagation par clonage. La monoculture de plantes génétiquement identiques signifie que la Cavendish est vulnérable aux épidémies.

...

Lire la suite

02/05/2017

Des chercheurs mettent au point des haricots résistants au foreur des gousses

Une nouvelle variété de niébé résistante au foreur des gousses, ou Maruca, devrait faire économiser aux agriculteurs nigérians environ 1,5 million de dollars par an. Selon Mohammed Ishiyaku, chercheur principal du projet de niébé résistant au foreur des gousses à l’un des trois sites d’essai au Nigéria, « Dans les cas graves, le ravageur cause environ 80 % de pertes de rendement. Depuis plusieurs années, nous ne pouvons que déplorer l’utilisation d’insecticides qui ne peuvent pas résister au Maruca, par conséquent la meilleure approche est l’amélioration génétique ».

...

Lire la suite

02/05/2017

Nouveau projet de recherche pour enrayer la rouille jaune du blé

Royaume-Uni

Nouveau projet de recherche pour enrayer la rouille jaune du blé

Un nouveau projet de recherche financé par le Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC, Conseil de recherche en biotechnologique et en sciences biologiques), basé au Royaume-Uni et dirigé par le Dr Ksenia Krasileva, chef de groupe à l’Institut Earlham et au Laboratoire Sainsbury, axera ses travaux sur la recherche et l’amélioration de plantes capables de mieux repousser les maladies. Le projet de recherche travaillera en particulier à réduire largement le temps nécessaire pour identifier la résistance à la maladie de la rouille jaune du blé, de 15 à 20 ans actuellement à seulement deux ou trois ans.

...

Lire la suite