Applications agricoles

06/07/2016

Dix pôles de compétitivité du secteur agricole s’unissent au sein du Club Sully

Afin de structurer et d'accroître leurs partenariats, les dix pôles de compétitivité du secteur agricole ont créé le Club Sully, une structure associative de concertation destinée à renforcer leurs liens notamment sur la thématique de la génétique et des biotechnologies.

...

Lire la suite

10/05/2016

L’édition de trois homéoallèles simultanément dans le blé confère une résistance contre l’oïdium

Chine

Une équipe Chinoise a réussi, pour la première fois, à réaliser l’édition de gènes simultanément sur trois homéoallèles du génome du blé permettant d’obtenir une résistance héritable stable à l’oïdium (rouille blanche – Blumeria graminis f. sp. trici).

...

Lire la suite

17/11/2015

Un OGM ignoré très utilisé par l'agriculture biologique

Renan est une variété de blé tendre qui présente des résistances à différentes maladies ou agresseurs, notamment à plusieurs rouilles, aux nématodes et au piétin verse. Ces caractéristiques font qu'elle est très cultivée en agriculture biologique. Ces résistances viennent d’une graminée sauvage Aegilops ventricosa qui ne ressemble pas du tout au blé (elle ressemble plutôt à une graminée de nos pelouses !). Cette espèce ne se croisant pas avec le blé tendre, le transfert au blé de ses gènes de résistances relève de véritables opérations de génie génétique (travaux réalisés par l'INRA, publiés en 1967).

...

Lire la suite

21/09/2015

La patate douce naturellement transgénique

En étudiant l'expression du génome de la patate douce, un consortium international a découvert dans 291 variétés cultivées, des gènes de deux bactéries (Agrobacterium rhizogenes et Agrobacterium tumefaciens) alors que les variétés sauvages n’en contiennent pas. La  patate douce est donc une plante naturellement transgénique.

...

Lire la suite

21/09/2015

Le maïs transgénique avec l’altération de l’architecture de la plante hôte

Une nouvelle recherche publiée dans la revue Plant Cell Reports indique qu’une stratégie appelée extinction de gêne induite par l’hôte présente de grandes possibilités pour la création de matériel phytogénétique résistant aux aflatoxines, une mycotoxine très cancérogène.

...

Lire la suite

21/09/2015

Des chercheurs élaborent une carte génétique détaillée des variétés mondiales de blé

Etats-Unis

Des chercheurs de l’Université d’État du Kansas aux États-Unis ont publié les résultats d’une étude de la diversité génomique du blé qui s’est étalée sur deux ans. Elle a généré la première carte haplotype du blé qui fournit une description détaillée des différences génétiques d’un échantillon mondial de lignées de blé. Avec cette carte, les scientifiques peuvent accéder rapidement aux données concernant les variations génétiques, ce qui les aide à choisir les meilleures lignées dans leurs processus de sélection.

...

Lire la suite

21/09/2015

Matériel génétique de végétaux sauvages du genre Solanum

Pays-Bas

Vivianne Vleeshouwers, de l'université néerlandaise Wageningen, et ses collègues, ont cherché dans le matériel génétique de végétaux sauvages du genre Solanum (famille botanique qui inclut la pomme de terre) des gènes qui répondaient à une protéine sécrétée par le mildiou de la pomme de terre, l'élicitine. Après 10 ans de recherche, ils ont enfin trouvé ce gène, nommé ELR, dans une plante sauvage sud-américaine, Solanum microdontum.

...

Lire la suite

30/04/2015

Saura-t-on améliorer la photosynthèse ?

Le rendement théorique de la photosynthèse est faible, puisque par ce processus, c’est seulement 10% pour les espèces terrestres dites C3 et 13% pour les espèces dites C4 de l’énergie lumineuse reçue qui peut se retrouver sous la forme de la biomasse produite. En fait, dans la pratique et en conditions naturelles, ce rendement théorique n’est jamais atteint. On considère que le taux de conversion se situe plutôt autour de 2%, c’est à dire 5 à 6 fois inférieur au rendement théorique. Il existe donc une marge de progression importante.

...

Lire la suite

27/04/2015

L’interférence par ARN pour lutter contre le doryphor

Allemagne

Des scientifiques des Instituts Max Planck de Physiologie moléculaire des plantes à Potsdam-Golm et d’Écologie chimique à Iéna, en Allemagne, ont montré que les pommes de terre peuvent être protégées contre les doryphores en utilisant l’interférence par ARN (iARN).

...

Lire la suite

20/03/2015

Une collaboration scientifique de portée mondiale pour lutter contre les rouilles dévastatrices des cultures

International

Sept équipes de scientifiques de John Innes Center, The Sainsbury Laboratory (TSL) et The Genome Analysis Center (TGAC), tous au Royaume-Uni, se sont associées pour former le Norwich Rust Group (NRG) en vue de lutter contre les champignons provoquant la rouille. Le NRG ambitionne de développer une résistance durable chez le blé en exploitant les avancées de la génomique pour déterminer comment les champignons de la rouille parasites envahissent les plantes et s’en nourrissent…

...

Lire la suite