Applications santé

Chine : effets des pesticides sur la santé et conséquences pour le développement des OGM

02/05/2017

La culture d’OGM tolérants au glyphosate augmente l’utilisation de glyphosate mais diminue celle des autres herbicides, et la culture d’OGM résistants aux insectes réduit de manière significative le recours aux insecticides, en particulier lépidoptériens.

Des universitaires et neurologues chinois ont étudié le lien entre l’emploi de ces produits et la santé des agriculteurs.

Les résultats de cette étude ont été soumis au comité de lecture de la revue Nature puis publiés le 10 octobre 2016.

Pendant les 9 mois de l’étude (un cycle de culture), les produits phytosanitaires utilisés par 224 agriculteurs ont été enregistrés. Ces agriculteurs ont été suivis médicalement par des analyses de sang portant sur 35 composants et par des contrôles de leur influx nerveux.

Aucun des 35 indicateurs n’a été altéré par l’emploi de glyphosate, tandis que l’utilisation des autres herbicides pouvait induire des dysfonctionnements rénaux et une baisse d’acide folique dans le sérum sanguin. L’utilisation d’insecticides chimiques lépidoptériens peut être associée à des dysfonctionnements hépatiques, une élévation du glucose sérique, une inflammation voire un endommagement des nerfs.

Les chercheurs concluent qu’en adoptant les cultures OGM, la modification d’usage des pesticides liée à ces cultures pourra être bénéfique sur la santé des agriculteurs utilisateurs.

Voir l’article complet : http://www.nature.com/articles/srep34918