Communiqués de presse

AFBV : les avis rendus par l’ANSES et le HCB sur le maïs NK603 permettent au Ministre de l’Agriculture de rassurer les consommateurs

22/10/2012

L’AFBV a pris connaissances des avis émis par l’ANSES et le HCB sur l’étude très controversée réalisée sur le mais NK 603. Ces deux institutions de la République reconnues pour leur indépendance et leurs compétences ont levé les doutes qui pouvaient peser sur le Maïs NK 603 ; elles affirment ainsi  que les modalités et les résultats de cette étude ne peuvent en aucun cas permettre de conclure que ce maïs  transgénique est dangereux pour la santé des rats. L’AFBV constate que ces conclusions vont dans le même sens que celles portées par d’autres institutions équivalentes en Europe et dans le monde : Pays Bas, Allemagne, Belgique, Danemark, Nouvelle Zélande, Australie.

Les doutes étant maintenant clairement levés, l’AFBV prend acte des conclusions de ces avis qui doivent amener les consommateurs et les responsables politiques  à en tirer toutes les conséquences :

- Les consommateurs, incités à prendre peur par un matraquage médiatique sans précédent, peuvent être rassurés sur la qualité des aliments qu’ils consomment lorsqu’ils contiennent cet OGM autorisé à l’importation depuis 2004.

- Le Ministre de l’Agriculture a le devoir et la responsabilité de lancer une campagne d’information pour rassurer les consommateurs qui ont été inquiétés, à tort, par des discours de dramatisation. Y renoncer serait le signe d’une défiance des pouvoirs publics vis à vis de l’expertise collective publique.

L’AFBV craint par contre que la proposition du HCB et de l’ANSES de réaliser une nouvelle étude à long terme sur ce maïs NK 603 ne vienne décrédibiliser leurs propres conclusions rassurantes pour le consommateur.