Communiqués de presse

AFBV : la destruction de la cargaison de soja génétiquement modifié est un coup bas porté contre l'élevage français

26/11/2012

Des faucheurs volontaires se sont une nouvelle fois mis hors la loi en détruisant dans le port de Lorient une cargaison de soja génétiquement modifié (GM) destiné à nourrir nos animaux d’élevage. Cette destruction a été justifiée sous le prétexte que l’étude récente de G.E. SERALINI aurait prouvé que les OGM seraient nuisibles pour la santé. Pour l’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV), cet acte de destruction est inacceptable.

D’une part, cette étude, dont les résultats ont été invalidés par de très nombreuses agences d'évaluation, ne portait pas sur du soja mais sur un maïs. Or, sur le soja GM, il existe déjà une étude de toxicité sur le long terme qui démontre qu’il n’existe pas de risques pour la santé.

De plus, cette action délictueuse contribue à désinformer les consommateurs sur les risques sanitaires des sojas GM autorisés en leur transmettant de fausses informations susceptibles de les inquiéter, à tort, sur la qualité de leur alimentation.

Pour l’AFBV, cette action de destruction volontaire d’une denrée agricole essentielle pour la qualité de l’alimentation animale est un coup bas porté contre l’élevage français