Communiqués de presse

Projet d’arrêté pour interdire les maïs génétiquement modifiés : Pour l’AFBV, cette initiative très politique est passéiste et négative pour l’environnement

17/02/2014

L’Association Française des biotechnologies végétales (AFBV) critique le projet d’arrêté du Ministre de l’Agriculture qui interdit la culture des maïs génétiquement modifiés (GM). Pour l’AFBV, cette initiative est exclusivement politique. Les arguments environnementaux avancés pour justifier cette interdiction ne reposent en effet sur aucune base scientifique mais seulement sur des peurs non avérées.

De plus, ce projet d’interdiction des maïs GM est en contradiction avec les objectifs du Gouvernement de développer, pour la protection des plantes, des solutions alternatives aux traitements chimiques de synthèse. Les maïs génétiquement modifiés dénommés Bt permettent en effet de lutter contre des insectes nuisibles, comme la pyrale par exemple, sans utiliser de produits chimiques. Autoriser ces maïs Bt serait aussi un moyen très efficace de préserver le maïs contre le développement des mycotoxines dont la dangerosité pour la santé animale et la santé humaine (cancérigène) est établie.

Pour l’AFBV, la France qui souhaite produire plus et mieux avec moins d’intrants, selon les principes de l’agroécologie, ne peut rester à l’écart des progrès offerts par les biotechnologies végétales dans le domaine majeur et stratégique de l’amélioration génétique des plantes.