Applications agricoles

Cotonnier : malgré la controverse, la Sodecoton opte pour l’utilisation des OGM

21/03/2019

Selon les responsables de l’entreprise Sodecoton, l’avenir de la culture du coton au Cameroun passerait par l’implémentation de nouvelles méthodes culturales, afin de lui assurer une augmentation importante de la productivité des plantations et de la production du coton. Pour atteindre ses objectifs, la Sodecoton a récemment marqué son intention de relancer le processus d’utilisation de cotonniers  génétiquement modifiés (OGM) dans les plantations qui l’approvisionnent. Actuellement, les quelque 250 000 planteurs du Cameroun ont des rendements de 1 450 kilogrammes par hectare, des rendements qui devraient augmenter de 30% au moins avec les cotonniers OGM, estime-t-on.

Une première expérience du coton transgénique avait été initiée dans la zone de Bocklé, région du Nord à travers quelques champs expérimentaux ; sans succès. Son échec avait été imputé aux planteurs qui ont du mal à s’adapter aux exigences requises par l’utilisation des OGM. Il faut ajouter à cela une campagne anti-OGM de la part d’organisations de la société civile qui avait réussi a émousser l’intérêt de nombreux planteurs pour cette méthode.
Mais, la Sodecoton, qui semble n’avoir pas baissé les bras dans son projet, entend désormais s’appuyer sur le rajeunissement de la main d’œuvre dans la filière. Elle trouve en effet les jeunes plus réceptifs à l’utilisation des OGM pour produire le coton.