Applications agricoles

Des chercheurs identifient un gène pour lutter contre une maladie dévastatrice du blé

02/05/2017

Une équipe de chercheurs a annoncé une grande percée dans le clonage d’un gène de résistance pour éliminer la fusariose de l’épi de blé, ou brûlure de l’épi causée par le fusarium, une maladie répandue qui peut réduire considérablement les rendements des cultures et provoquer des pertes de revenu de plusieurs millions de dollars par an. De fréquentes épidémies de cette maladie, qui est causée par l’agent pathogène fongique Fusarium graminearum, sont signalées chaque année aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

L’équipe a utilisé des techniques sophistiquées de séquençage du blé pour isoler le gène, Fhb1, qui est capable de procurer une résistance à large spectre à la fusariose de l’épi. « Au terme d’un processus de recherche assez long sur la brûlure de l’épi causée par le fusarium, nous sommes ravis d’avoir trouvé une solution pour aider la communauté agricole internationale à lutter contre cette maladie dévastatrice », a déclaré le Dr Nidhi Rawat, Professeure Adjointe au College of Agriculture and Natural Resources de l’Université du Maryland, aux États-Unis. « Fhb1 est très spécial, puisque seuls quelques gènes de résistance à large spectre qui confèrent une résistance multi-pathogènes ont été clonés jusqu’ici. La durabilité et l’applicabilité de Fhb1 le classent dans une catégorie à part et nous devons apprendre comment l’exploiter de façon appropriée ».

Les prochaines étapes pour l’équipe consistent notamment à utiliser le gène Fhb1 pour remédier à de nombreuses maladies causées par l’agent pathogène, et aussi optimiser le transfert de cette résistance à d’autres cultures qui sont affectées par la maladie, en utilisant des techniques de sélection, des techniques transgéniques, cisgéniques et d’édition génomique. Les travaux de l’équipe ont été publiés dans la revue Nature Genetics.

Source : Université du Maryland (11 novembre 2016)

Auteur : Graham Binder

En savoir plus : http://www.umdrightnow.umd.edu/news/plant-scientists-identify-gene-combat-crippling-wheat-disease