Actualités

La Chine soutient le soja OGM pour promouvoir l’agriculture de haute technologie

04/11/2016

Dans son dernier plan quinquennal pour la science et la technologie 2016-2020, publié ce lundi, la Chine a indiqué des cultures génétiquement modifiées (GM) spécifiques qui doivent être développées dans le pays, notamment du coton, du soja et du maïs.

Le plan recommande de « faire avancer la commercialisation de nouveaux coton et maïs résistants aux ravageurs, et soja résistant aux herbicides ». Le pays a dépensé des milliards de dollars dans la recherche sur les cultures OGM, mais n’a autorisé la culture d’aucune culture alimentaire OGM à cause des préoccupations du public quant à l’innocuité de ces cultures.

L’initiative s’inscrit dans la tentative de la Chine de réorganiser la composition de ses cultures en encourageant les agriculteurs à passer de la culture du maïs à celle du soja. Le pays devrait produire 12,5 millions de tonnes de soja en 2016/2017, mais il importera un volume estimé de 86 millions de tonnes. « On ne peut pas éliminer les mauvaises herbes en les arrachant à la main dans les grandes exploitations du nord-est », déclare un cadre d’une entreprise de semences en Chine.

« Si l’on doit alterner le soja et le maïs, il faut du soja tolérant aux herbicides pour la mécanisation ». Cependant, la culture de soja OGM pourrait se heurter à une forte résistance des consommateurs et des agriculteurs qui produisent du soja sans OGM qu’ils vendent à un prix plus élevé que celui du soja importé.

Huang Dafang, professeur à l’Institut de recherche en biotechnologie rattaché à l’Académie des Sciences agricoles de Chine, a déclaré que la commercialisation de soja OGM pourrait être reléguée au second plan par rapport au maïs OGM. « Le maïs est plus important du point de vue de la production », a-t-il affirmé.

 

Source : Reuters (10 août 2016)