Applications par pays

Le Sénégal prêt pour les OGM, annonce son Président Macky Sall

17/08/2017

Dans son allocution à la Séance annuelle 2017 de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS‎), le Président du Sénégal, S.E. Macky Sall, a annoncé qu’il soutient l’adoption de la biotechnologie dans le pays, à condition que les mesures de biosécurité nécessaires soient prises.

« Je dois dire très clairement que je suis pour l’utilisation des OGM [organismes génétiquement modifiés] pour traiter nos besoins alimentaires, à condition que les mesures de biosécurité nécessaires soient en place. Autrement on serait contre le progrès, il faut décider et franchir le pas », a-t-il déclaré.

M. Sall a souligné que les OGM pourraient aider à relever certains défis auxquels est actuellement confronté le Sénégal, comme l’insécurité alimentaire, les problématiques de la santé publique, la conservation des ressources naturelles et la lutte contre les changements climatiques.

Toutefois, il est d’accord avec l’appel de l’ANSTS à réviser la réglementation de la biosécurité. « Le principe de précaution ne doit pas entraîner l’inertie. Il y a également l’impératif de modifier la loi 2011 portant réglementation de la biosécurité », a-t-il indiqué. M. Sall a donné instructions au ministre de l’Environnement d’accélérer la révision de la Loi sur la biosécurité du Sénégal. Selon la vice-présidente de l’ANSTS, le Professeur Yaye Kène Gassama, 68 % des sénégalais soutiennent l’adoption des OGM, et 21 % sont contre.

 

Source : Service international pour l’acquisition d’applications d’agrobiotechnologie (6 avril 2017)