Applications agricoles

Le code génétique du blé tendre décrypté

06/12/2018

Le génome de référence du blé entièrement annoté qui vient d’être publié va permettre de repousser les limites de la recherche et de la sélection du blé. La première séquence de référence du génome du blé a été publiée dans Science en août. Ce travail est le fruit du travail de plus de 200 scientifiques issus 73 instituts de recherche de 20 pays différents, regroupés dans le Consortium international de séquençage du génome du blé, dans lequel l’INRA occupe une position de leader.

L’analyse de cette séquence a permis de localiser plus de 107 000 gènes parmi lesquels on trouve des gènes potentiellement impliqués dans la qualité du grain, la résistance aux maladies ou la tolérance à la sécheresse. Elle a permis de développer plus de quatre millions de marqueurs moléculaires dont certains sont déjà utilisés dans des programmes de sélection.

Depuis sa mise à disposition en janvier 2017, cette séquence a été référencée par une centaine d’articles scientifiques. D’ailleurs six autres articles, auxquels ont contribué des équipes de scientifiques françaises, ont été publiés le même jour que l’article de Science. Au-delà de son intérêt pour l’amélioration de cette culture, cette séquence permet de mieux comprendre ce génome qui est parmi les plus longs et les plus complexes du règne végétal.

 

Source : International Wheat Genome Sequencing Consortium (IWGSC) (2018) Shifting the limitas in wheat research and breeding using a fully annotated reference genome. Science. 361 – Doi:10.1126/science.aar7191.