Les OGM en questions

Les agriculteurs sont-ils victimes du monopole des sociétés semencières ?

26/01/2016

Le phénomène de concentration des entreprises s’est accru dans tous les pays pour faire face à la mondialisation des marchés, Même si on constate aussi une concentration des sociétés semencières en amont de l’agriculture  les agriculteurs disposent encore d’un très large choix de variétés et de fournisseurs de semences. En France, 73 entreprises de sélection privées, souvent coopératives, offrent un large choix de semences aux agriculteurs.

Concernant les semences transgéniques, les sociétés,  le plus souvent internationales, sont moins nombreuses à cause du coût exorbitant de mise en marché engendré par une règlementation européenne des OGM draconienne et dissuasive pour les PME de la filière semencière. Cependant parmi les cinq plus grandes sociétés semencières internationales figure une coopérative agricole française, Limagrain.

Par ailleurs dans plusieurs pays (Brésil, Chine, Inde …) la recherche publique investit massivement dans l’amélioration génétique des plantes et propose des variétés classiques et transgéniques. C’est aussi le cas pour plusieurs organismes internationaux associant souvent recherche publique et privée.

Enfin reste toujours à l’agriculteur la liberté de produire lui-même ses semences s’il préfère conserver son indépendance plutôt que de profiter du progrès génétique et de l’apport des nouvelles technologies d’amélioration des plantes proposées par les semenciers.

 

En savoir plus :

Armand Manuel, « Limagrain renonce à expérimenter ses maïs transgéniques en France », Le Monde, 20 mai 2008.

« BASF va concentrer ses activités biotechnologiques végétales sur les principaux marchés d’Amérique du Nord et du Sud », Communiqué de Presse, 16 janvier 2012.

Garric Audrey, « Monsanto recule sur les OGM en Europe », Le Monde, 18 juillet 2013.

Rivière-Wekstein Gilles, « La recherche française délocalisée », Agriculture Environnement, 18 juin 2013 http://www.agriculture-environnement.fr/actualites,12/la-recherche-francaise-delocalisee,876.html