Les OGM en questions

Les maïs OGM font-ils peser un risque pour les abeilles ?

26/01/2016

Certains apiculteurs qui observaient parfois de fortes pertes dans leur cheptel ont fortement accusé l’emploi d’insecticides. De nouvelles stratégies de protection des cultures ont été étudiées. C’est ainsi que des semenciers ont proposé la sélection de variétés de maïs résistantes aux ravageurs, en particulier par obtention de plantes génétiquement modifiées produisant l’une des toxines de la famille des « Cry » présente dans la bactérie du sol Bacillus thuringiensis (Bt) largement utilisée en Agriculture Biologique.

De nombreuses études sur ces variétés ont été réalisées depuis une quinzaine d’années . Aucune n’a mis en évidence le moindre effet négatif sur la survie et la croissance des larves d’abeilles nourries avec du pollen de ces maïs  Bt.

En réalité la culture de variétés de maïs dérivées de MON 810 (ou d’autres transformations génétiques analogues) est un fait positif pour la protection des ruches.

Doté d’une excellente efficacité sur les insectes prédateurs comme la pyrale et la sésamie tout en épargnant les insectes auxiliaires utiles comme les abeilles et les coccinelles, le maïs Bt est bien une réelle opportunité pour la biodiversité.