Ils ont dit...

" L'absence de décision signe la mort annoncée de la recherche, laissant le champ libre aux pays étrangers qui accueillent nos entreprises et laboratoires à bras ouverts".

05/10/2013

Jean-Marie SERMIER, Député du Jura

 

Le député Jean-Marie Sermier a interrogé le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur la fin de l'expérimentation d'OGM en plein champ le 12 juillet 2013 se privant ainsi de mener à terme la recherche sur les biocarburants de 2ème génération. « Les 1 000 peupliers génétiquement modifiés plantés dans le Loiret il y a une quinzaine d'années ont donc été détruits. Il semblerait que ce soit surtout l'absence de décision politique suite à une divergence entre les ministères de l'agriculture et de l'environnement qui soit à l'origine de cet abandon. Alors que la France était en pointe dans ce domaine, cette absence de décision signe la mort annoncée de la recherche, laissant le champ libre aux pays étrangers qui accueillent nos entreprises et laboratoires à bras ouverts. Ainsi notre pays prend-il le risque d'un retard qu'il paiera lourdement plus tard ».

Le député demande donc au Ministre de l’agriculture « quelle politique compte-t-il mettre en œuvre pour permettre à notre pays de rester un grand pays de recherche en la matière, de ne pas être distancé par des pays concurrents parce que, chez nous, une idéologie frileuse et réactionnaire prendrait le pas sur l'audace et le dynamisme ».

 

Source : JO