Ils ont dit...

«Le principe de précaution engendre la peur et inhibe l'innovation»

02/05/2017

« En inscrivant ce principe (de précaution) dans la Constitution, le législateur n'a fait que nourrir de nouvelles angoisses qui s'inscrivent dans un mouvement de défiance générale à l'encontre des sciences et des technologies. Jamais la science n'a eu aussi mauvaise réputation. Un autre exemple. Pensez aux OGM. Les écologistes ont répandu en France la suspicion sur ces innovations. Les chercheurs ont vu leur image se rapprocher de celle du docteur Frankenstein plutôt que de Prométhée, le héros des Lumières. Mais, pour nourrir la planète en 2050, les choses n'iront pas de soi. N'écartons donc aucune piste. Nous étions l'un des pays le plus en pointe en ce domaine. Aujourd'hui, chez nous, les laboratoires qui s'y consacrent se comptent à peine sur les doigts d'une main… Rassurez-vous, nos chercheurs sont accueillis à bras ouverts par nos concurrents étrangers… Nos amis écologistes doivent s'y résoudre. Demain, nous serons dans l'obligation d'acheter à l'étranger le produit des recherches d'inventeurs dont nous avons, par nos impôts, payé la formation… Nous étions leader européen en matière d'agriculture. On nous place désormais au troisième rang ».

En savoir plus : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/11/29/31001-20161129ARTFIG00293-dominique-lecourt-le-principe-de-precaution-engendre-la-peur-et-inhibe-l-innovation.php