Outils utilisés

31/01/2014

La pomme « ARCTIC » qui ne brunit pas : un nouveau produit issu des biotech végétales

Silençage génique

Les pommes brunissent en raison d’une réaction chimique interne causée par la lésion des cellules (comme par ecchymoses après morsure ou coupure). Le brunissement a une cause enzymatique : il est dû à une rupture des parois des cellules de la pomme, entraînant une oxydation des composés phénoliques par des enzymes tels la polyphénol oxydase (PPO) présente dans la pomme et entrainant un brunissement de la chair. Quatre gènes seraient impliqués dans ce processus d’oxydation par la PPO.

...

Lire la suite

31/01/2014

Premier séquençage complet du génome de l'olivier

Séquençage

En Espagne, une équipe de recherche du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC) vient de terminer la première partie d'un ambitieux programme de recherche intitulé "Premier séquençage complet de l'ADN de l'olivier". Cette étude devrait durer 3 ans. Elle a pour objectif final d'identifier les clés génétiques de la plante responsables par exemple de sa longévité ou de sa résistance à la sécheresse pour permettre, en aval, l'amélioration de la production oléicole.

...

Lire la suite

31/01/2014

Phénome : un réseau français de phénotypage végétal haut débit

Phénotypage

Le projet Phénome a pour ambition d’équiper la communauté scientifique française d’une infrastructure capable de mesurer, grâce à des méthodes spécifiques et à haut débit, des caractères agronomiques de plantes soumises à divers scénarios de climats et d’itinéraires techniques associés au changement global. Ce projet, coordonné par l’Inra, a obtenu un financement de 24 M€ des « Investissements d’Avenir ». Le lancement du projet a eu lieu le 11 avril 2013 à huile.

...

Lire la suite

29/11/2013

Génome du palmier à huile : identification d’un gène qui permettra d’augmenter le rendement de 30 %

Séquençage

Des chercheurs du Malaysian Palm Oil Board (MPOB), conjointement avec des scientifiques d’Orion Genomics (Etats-Unis) ainsi que d’autres, participent à un programme de recherche visant à fournir une carte complète du génome du palmier à huile. Cette équipe internationale de scientifiques a ainsi identifié le gène appelé shell qui régule le rendement du palmier à huile.

...

Lire la suite

20/08/2013

Une étude américaine découvre le gène PHS qui empêche la germination précoce du blé

Séquençage

Des chercheurs de l’Université d’Etat du Kansas (KSU) et du Service de recherche agricole du Département américain de l’agriculture (USDA-ARS) ont découvert et cloné un gène du blé appelé PHS qui empêche sa germination précoce : la germination précoce se produit quand des pluies abondantes font germer les graines avant la récolte, entrainant ainsi d’importantes pertes de récoltes.

...

Lire la suite

05/08/2013

Orge : des scientifiques australiens découvrent un gène qui confère une résistance à la rouille des feuilles

Séquençage

Des scientifiques australiens ont découvert un gène qui procure une résistance à la rouille des feuilles, une maladie présente dans certaines variétés d’orge. (L’orge est la principale source de matière première pour la fabrication de la bière). Ce gène, connu sous le nom de Rph20, a été tracé en conduisant des essais au champ en Australie et en Uruguay. Ce gène pourrait aussi procurer une résistance à une autre maladie de l’orge : l’oïdium.

...

Lire la suite

28/06/2013

Le silençage génique pour stimuler les rendements agricoles

Silençage génique

Des chercheurs de l’Université Murdoch, en Australie, ont développé la méthode du silençage génique pour lutter contre les nématodes radicicoles : ces agents pathogènes des plantes réduisent de 15 pour cent ou plus les rendements des grandes cultures comme le blé et l’orge.

...

Lire la suite

27/09/2012

Comment dompter le brassage génétique ?

Des scientifiques de l'INRA de Versailles-Grignon ont identifié chez la plante modèle Arabidopsis thaliana un facteur qui limite les échanges de fragments d’ADN entre chromosomes (ou crossing-over) au cours de la formation des cellules sexuelles. La mutation de ce gène se traduit par un nombre de crossing-over trois fois plus élevé que la normale et donc une augmentation du brassage génétique au cours de la reproduction. Ces résultats ouvrent des perspectives prometteuses dans le domaine de l’amélioration des plantes pour faciliter les combinaisons originales de caractères d’intérêt. Ils sont publiés dans l'édition en ligne de la revue Science le 22 juin 2012.

...

Lire la suite

20/07/2011

La première ébauche de séquence du génome de la pomme de terre

Séquençage

Une équipe internationale de scientifiques du Potato Genome Sequencing Consortium (PGSC) a annoncé qu'elle a publié la première ébauche de séquence du génome de la pomme de terre.

Le PGSC a commencé à travailler sur le projet il y a trois ans. Ce résultat pourrait révolutionner les programmes de sélection de la pomme de terre, une espèce « clé » de la famille des Solanacées, proche parent de la tomate, du poivron, et de l'aubergine. Cette espèce est la troisième plante cultivée dans le monde et la plus importante des cultures de légumes.

...

Lire la suite

15/01/2011

Le génome du cacaoyer décrypté

Séquençage

Un consortium international (ICGS : International Cocoa Genome Sequencing Consortium) coordonné par une équipe du Cirad à Montpellier (France) a publié le 26 décembre un article dans Nature Genetics sur le séquençage et les premières analyses détaillées du génome du cacaoyer, Theobroma cacao, cette plante à la source du chocolat. C’est le génome d’une variété de cacaoyer Criollo collecté au Bélize, et qui pourrait être un descendant des premiers cacaoyers domestiqués par les Mayas il y a plus de 2000 ans qui a été séquencé. Cette variété est à l’origine d’un chocolat de la plus haute qualité classé parmi les chocolats fins. Les premiers résultats de ces analyses permettent une meilleure compréhension des gènes potentiellement impliqués dans les caractéristiques aromatiques du chocolat ou dans les mécanismes de résistance aux maladies du cacaoyer. Ils permettent aussi de retracer l’histoire évolutive du cacaoyer. Ces travaux vont accélérer de façon drastique la connaissance du cacaoyer et son amélioration au bénéfice des petits producteurs des pays en voie de développement, permettant de créer plus efficacement de nouvelles variétés productives et résistantes aux maladies, tout en gardant les hautes qualités aromatiques de leur chocolat. Les résultats détaillés sont publiés dans l’édition avancée en ligne de la revue Nature Genetics du 26 décembre 2010 (online).

...

Lire la suite