Outils utilisés

Qui veut des tomates GM résistantes aux maladies ? Vraisemblablement pas l’Europe

17/08/2017

Une équipe du Sainsbury Laboratory du Royaume-Uni a conçu une tomate résistante à l’oïdium, une maladie fongique qui pose un problème sérieux pour l’agriculture. Sa tomate baptisée « Tomelo » a été modifiée en utilisant la technique d’édition de gènes CRISPR/Cas9.

Une équipe du Sainsbury Laboratory du Royaume-Uni a conçu une tomate résistante à l’oïdium, une maladie fongique qui pose un problème sérieux pour l’agriculture. Sa tomate baptisée « Tomelo » a été modifiée en utilisant la technique d’édition de gènes CRISPR/Cas9. Scientifiquement, cette plante ne diffère en rien d’un mutant qu’on obtiendrait par sélection traditionnelle ou par mutagénèse traditionnelle. Mais cette tomate sera t’elle cultivée en Europe ?

Aux États-Unis, de nouvelles règles régissant l’édition génomique sont supposées en voie d’être adoptées, mais en Europe, les régulateurs ont rendu la plupart des aliments génétiquement modifiés illégaux en évitant de prendre une décision sur leur légalité. « Ils ne l’ont pas encore déterminée, et c’est surtout un enjeu politique. Tout dépend de comment on définit l’édition de gènes », explique Mauro Vigani, Chargé de Recherche Principal au Countryside and Community Research Institute.

Quant à Kamoun et sa tomate, il déclare : « Mon rêve est que ces nouveaux traits soient rapidement acquis. Je pourrai évidemment commencer la paperasserie et formuler une demande aux États-Unis, mais ce serait tellement lent puisque c’est une situation au cas par cas… Mais oui, il est évident que les États-Unis sont maintenant la seule option ».

 

Source : Wired (2 mai 2017)