Le riz doré enfin autorisé !

Actualités

Les agriculteurs philippins seront les premiers au monde à pouvoir cultiver une variété de riz dont le génome a été modifié pour permettre son enrichissement en nutriments pour aider à réduire la malnutrition infantile. Ce riz doré vient en effet de recevoir le feu vert des autorités de réglementation des Philippines après de nombreuses années de débats et de conflits. Cette autorisation est aussi une victoire pour la science mais une défaite pour les ONG qui se sont opposées, parfois par la violence, à la commercialisation et à la culture de ce riz, action que 100 Prix Nobel ont qualifié de « crime contre l’humanité ».

Ce riz contient en effet des niveaux importants de bêta-carotène, que le corps convertit en vitamine A. Il va permettre de venir en aide aux enfants dont la carence en vitamine A est cause la plus fréquente de cécité infantile. Environ un enfant sur cinq issu des communautés les plus pauvres des Philippines souffre de carence en vitamine A qui touche environ 190 millions d’enfants dans le monde. Il s’agit de la cause la plus fréquente de cécité infantile et d’un facteur contribuant à l’affaiblissement du système immunitaire, cause de millions de décès.

Ce nouveau riz a déjà reçu les approbations de sécurité alimentaire des régulateurs en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada et aux États-Unis d’Amérique**, mais les Philippines sont le premier pays à approuver la culture commerciale. Le riz doré fait également l’objet d’un examen réglementaire final au Bangladesh.

On pourrait penser que cette annonce ferait le tour du monde mais elle est entrée dans la catégorie des nouvelles cachées, les mute news.

Voir la fiche AFBV : le riz doré en questions

Photo © IRRI