48 % des consommateurs doutent de la sécurité des aliments « génétiquement modifiés »

Actualités


Selon une enquête du PewResearch Center menée dans 20 pays du monde (entre octobre 2019 et mars 2020), en moyenne 48 % des personnes interrogées affirment que ces aliments «génétiquement modifiés » ne sont pas sains à manger tandis que 13 % disent que ces aliments sont sains. Mais 37% déclarent ne pas en savoir assez pour donner une opinion sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés.

Les russes, les plus craintifs

On relève que la Russie est le pays où les craintes sont les plus élevées (70 % des Russes ont des craintes), la France se situant au 6ème rang avec 54 % de personnes interrogées qui doutent de la sécurité des aliments génétiquement modifiés. Seulement 8 % des Français considèrent que ces aliments sont sains.

Les Néerlandais, les moins craintifs

Par contre les Néerlandais sont ceux qui sont les moins craintifs : seuls 29 % de la population doutent de la sécurité des aliments génétiquement modifiés mais 50 % disent ne pas en savoir assez pour se prononcer. A noter que 31 % des Australiens sont convaincus que ces aliments sont sains, ce qui les place au premier rang des convaincus.

Avis contraire des scientifiques

Si près d’une personne sur deux s’inquiète des éventuelles implications sanitaires de ces nouvelles pratiques, ce point de vue est en contradiction avec le consensus scientifique. Un rapport de 2016 des académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine a mis en évidence un consensus parmi les experts scientifiques des États-Unis sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés. En 2019, un groupe d’experts au Japon est arrivé à la même conclusion. L’AFBV partage le point de vue de ces scientifiques.